Qui dit cosmétique homemade, dit déodorant, car après tout, pourquoi se contenter de soins pour le visage, le corps et les cheveux si l'on continue d'utiliser du Rexonouille ou du Obwao?

Les déodorants sont des produits-clé, que dis-je, vitaux, essentiels!! Qui voudrait sentir comme un bûcheron en fin de journée?

Pas moi en tout cas, c'est clair et sans appel!

Mais je voulais une formule qui respecte ma peau hautement sensible, réactive, ne supportant ni l'alcool, ni le bicarbonate que l'on retrouve dans la plupart des recettes maison.

J'ai essayé une version liquide, sans succès, puis la version solide de Lush, idem avec réaction en prime à la longue.

Donc efficacité réduite à zéro, car réaction = transpiration +++ et peau qui brûle, un vrai cercle vicieux quoi!

Le pompon: je suis spasmophile!!! Yeah! Donc sujette aux fameux coups de sueur en période de crise intense, que rien ne peut contrecarrer, mais alors rien de rien...ça m'est arrivé devant une assistance, lors d'une séance d'interprétariat improvisée. Hum, hum, je n'étais pas très heureuse, vous vous en doutez.

Et puis, un jour de chance est arrivé, je me suis procuré par hasard à prix défiant toute concurrence le livre de Danièle FESTY "Ma Bible des Huiles Essentielles" (21.90€, payé neuf 8€ hhahahahahahha!).

Un truc tout bête, tout simple, découvert en lisant cette merveille de livre qui ne me quitte plus: l'HE de Palmarosa.

  • 1 goutte sur chaque aisselle, bien propre, épilée et bien sèche, à appliquer en massant après la douche.

Me voilà donc devant cette recette, l'air d'une idiote, la bouche grande ouverte, puis dubitative fasse à la simplicité de l'affaire. Pffff! une simple huile essentielle qui pourrait me réconcilier avec mes traîtresses d'aisselles? Bwaahahahahaahahahahahahaha! Mais non, impossible!

Et bien croyez-le ou non, ça marche graaaaaaaaaaaaave!!

Je l'ai testée pendant 1 mois, en particulier pendant les jours de fortes chaleurs estivales parisiennes, dans des trajets en voiture par 34°C pour faire des emplettes chez Aroma Zone dans le 5e, les transports en commun...IMPECCABLE!!!

Fraîche et naturellement parfumée jusqu'au soir, sans aucune retouche en cours de journée. Aucune trace sur mes vêtements, même les blancs et les noirs. Et je peux vous dire qu'une montagne d'entre-eux sont partis aux oubliettes en raison d'horribles auréoles indélébiles.

Depuis, je n'utilise que ça, en faisant une pause toutes les deux semaines. Je ne transpire pas beaucoup, donc je peux me passer de déo pendant un jour ou deux.

Attention: il ne s'agit pas d'un ANTI-TRANSPIRANT mais d'un DEODORANT ;o)

Cette HE peut s'appliquer pure et sera efficace sur une peau propre, donc si vous avez besoin d'un petit rafraîchissement dans la journée, mieux vaut procéder sur une peau lavée et séchée. Autrement, l'effet inverse se produira car les bactéries seront emprisonnées par l'HE...et bonjour les dégâts!!!



Mon test du jour: Déodorant Fraîcheur Fleurie

Une version plus complète, que j'ai eu envie de tenter aujourd'hui:

1/2 CC d'HV de Coco vierge et Bio
2 gouttes de HE Palmarosa
2 gouttes d'HE Géranium Rosat
1 goutte d'HE Sauge Sclarée

  1. Prélever la quantité nécessaire d'HV de Coco,
  2. Ajouter chaque HE une à une en mélangeant bien,
  3. Appliquer sur une peau propre et sèche en massant.

Résultat: ça sent très bon, ça semble marcher pour le moment...mais à voir dans quelques heures ^-^, pas de trace sur les vêtements blancs non plus.


La suite au prochain épisode ^_^!