Restée sur deux cuisants échecs l'année passée, j'ai décidé aujourd'hui de m'atteler sérieusement aux méthodes de saponification à chaud suivantes:

A Chaud: qui consiste à cuire la pâte après la trace mais avant les ajouts, dans une mijoteuse ou au bain-marie.

In The Mold Hot Process,(ITMHP)  : cuisson de la pâte au four pendant 2h à 80°C, après préparation de la pâte à savon comme en procédé à froid. 

Mes premières expériences étant peu concluantes, j'ai du repenser la recette, les ajouts et surtout bien lire tout ce qui concerne ces méthodes.

Et ça y est, j'ai sauté le pas, la peur au ventre mais aussi excitée qu'une enfant devant son cadeau de Noël!

Voici donc le matériel utilisé, puisque ne disposant pas de mijoteuse et ne souhaitant pas investir dans ce matériel pour le moment:

Un Faitout (celui de la cocotte de Maman en fait)

DSC00143

Un récipient en pyrex assez large au cas où la pâte serait amenée à gonfler, adapté au faitout, 

et son couvercle hermétique

DSC00144

Une petite recette sympa, surgraissée à la base ici pour faire simple

Coco

Palme Bio

Olive

Arachide

Eau déminéralisée + lait de coco

NaOH

Argile Blanche 1CS

Crème d'avoine précuite 2CS

2% Fragrances Frangipani & All***re de Cha***el


J'ai donc débuté comme à l'accoutumée pour un procédé à froid, sans souci.

Puis j'ai séparé la pâte en deux: un batch pour le four dans une brique de lait, et un pour le bain-marie.

Mais mon cerveau, une fois n'est pas coutume, a oublié de prendre en compte le poids de lessive de soude!!!

Aucune incidence sur la qualité du savon bien entendu, juste que l'utilisation de moules supplémentaires s'est avéré salutaire...

Mise au four de la brique remplie pour 2h, et mise au bain-marie du reste pour 30 minutes à couvert...

ATTENTION: l'eau contenue dans le faitout ne doit pas toucher le récipient en pyrex.

La pâte fonce, devient un peu translucide. A ce stade, le côté transparent du pyrex est grandement apprécié par la novice que je suis, qui doit se battre contre une envie viscérale de soulever le couvercle pour touiller la pâte...

Au bout des 30 premières minutes, j'ai ouvert et donné un tour de fouet, comme recommandé. Mais il m'a semblé que la pâte était prête...oh allez, suivons le processus indiqué jusqu'au bout, et on verra bien.

Donc retour au bain-marie pour encore 30 minutes, ajout des fragrances, mélange, puis moulage à la truelle-spatule, humidifiée à l'eau bouillante pour tasser et égaliser le tout et enfin mesure du pH...ouf c'est bon entre 8 et 9!!!

Je vous montre?

Allez, un aperçu du résultat du procédé à chaud:

DSC00148


De près:

DSC00150

Et les copines venues en renfort:

DSC00151

Inutile de préciser que R. saute de joie à l'idée de prendre son bain avec sa cop' Hello Kitty!

 

*** MES IMPRESSIONS ***: 

Cette méthode serait parfaite en tous points...

  • le dosage réduit des fragrances ou HE réduit comparé au Cold Process
  • la rapidité permettant d'obtenir des savons prêts à l'emploi en quelques jours
  • la facilité d'exécution
  • le matériel lavé de suite sans avoir besoin d'attendre qu'il sèche dehors...

...si ce n'était l'aspect esthétique terriblement moche soyons honnêtes !!!!

Je vais la réserver pour mes savons de Marseille à lessive je crois. ^-^!

 

La Suite demain avec le ITMHP qui dort dans le four...le pauvre, il a une de ces têtes!!!

31 mai 2010

Chose promise, chose due!

Après la confection d'un gâteau d'anniversaire express à 6h30 ce matin pour ma princesse, dont j'avais complètement oublié la fête à l'école en compagnie de ses camarades (mauvaise mère!!! j'ai honte, c'est Mr qui m'a rappelé la chose hier soir à 22h passées...), j'ai jeté un coup d'oeil à mes productions de la veille.

Ô joie! Ô félicité! Ils ont durci! Ni une, ni deux je dégaine mes poignées de démoulage et tout le nécessaire, le socle à découper et la scie.

DSC00156

12 savons, dont un dans ma cuisine pour tests en mode lavage de mains de pâtissière "over-bookée" ^-^

DSC00152

Finalement ils ne sont pas mal du tout, une fois coupés, assez bruts.

Et voici maintenant leurs petits frères nés ce matin à la sortie du four froid:

DSC00154

DSC00155

La couleur de ce batch est bien plus verte et non comme présentée sur les photos.

Pour finir de me convaincre, il fallait évidemment vérifier le pH de chacun d'entre eux.

Méthode à chaud au bain-marie: pH 9

ITMHP: pH 8. (Ce dernier a été testé ce matin même sous la douche)

**** CONCLUSION ****

Ces méthodes sont très intéressantes pour leurs avantages hautement appréciables tels que la rapidité de fabrication (de moins de 2h à 1 nuit), utilisation 24h après, une moindre quantité de fragrances pour un résultat équivalent à la méthode à froid...

Cependant, ils sont trop bruts pour me donner envie de produire tous mes savons ainsi, même si le ITMHP offre des résultats plus lisses que le bain-marie.

Je n'ai pas essayé les colorants, mais je suis curieuse de voir ce que donnerait des colorants naturels.

La grosse surprise pour moi reste celle des fragrances. Habituellement, j'en mets 3% avec le procédé à froid pour une tenue moyenne.

Ici, j'ai testé environ 2%...et ils sentent forts, heureusement que ce n'était pas "lavande" mais un mix de Frangipani & All***ure de Cha***el!!!

La mousse est abondante, crémeuse, une vraie caresse sous la douche...

Par contre, une semaine de mûrissement me semble une bonne idée, tant pour la dureté que pour la qualité du savon, car ils fondent assez vite, bien plus qu'après une cure de 4 semaines.

Belle expérience en somme, notamment pour mon savon de ménage qui sera ainsi prêt en 24h! ^-^